Les vrais espoirs du chanvre textile en Europe

Un article rédigé par Dominique Demoint sur le tissu chanvre après un entretien avec nos équipes Macasports. Cet article sera développé lors de l’Interfilière, rencontre de tous les acteurs mondiaux dans la lingerie et maillots de bain industrie,  qui aura lieu du 19 au 21 janvier à Paris. 

Impossible de parler du chanvre sans en référer au célèbre ouvrage de Jack Herer, « L’empereur est nu ». Ce livre-culte raconte la triste histoire du chanvre et la conspiration contre le cannabis. La campagne de diabolisation du chanvre – plante la plus cultivée au début du 20ème siècle -,  est menée par de puissants lobbies américains ; elle entraîne la chute du chanvre textile : y a-t-il vraiment eu un complot au plus haut niveau du gouvernement pour promouvoir les fibres synthétiques et le nylon ?  Ce qui est sûr, c’est qu’en 1937,  un an avant que DuPont de Nemours ne dépose le brevet du nylon, la Marihuana Tax est votée, pénalisant lourdement l’utilisation industrielle du chanvre.

 

Le chanvre : Une fibre vertueuse

80 ans ont passé depuis la prohibition de la plante. Robuste,  le chanvre textile résiste pendant la 2ème guerre mais se limite à quelques toiles de tente, cordes et sacs. Mais depuis 30 ans, les Chinois ont appris à travailler la matière en utilisant d’autres techniques de rouissage. Ils proposent aujourd’hui des jerseys de chanvre beaucoup plus souples. Etape compliquée de la préparation de la fibre, le rouissage permet de dissoudre la gomme qui soude les fibres de la plante. Cette opération consiste à faire macérer le chanvre afin de faciliter le détachement de la fibre. C’est ce qui explique que la quasi-totalité du chanvre utilisé en Europe sur le marché textile vienne de Chine. Pourtant en 2013, la France est devenue le 1er pays producteur avec plus de 48 000 tonnes, loin devant la Chine (16 000 tonnes). Peu de plantes sont aussi écologiques. Cette plante noble aux multiples utilisations exige peu d’eau, aucun pesticide ; elle valorise les terres appauvries et assimile le CO2 en grande quantité pendant sa croissance. Le chanvre textile, Cannabis Sativa L, est antibactérien de par ses propriétés chimiques et sa surface régulière. Ses performances en termes de transfert d’humidité et de thermorégulation sont étonnantes : il absorbe jusqu’à 7 fois son poids en eau et en rejette plus qu’il n’en capte. Antistatique, il protège des UV.

 

De belles promesses pour le tissu chanvre

Un énorme travail est réalisé en France depuis 4/5 ans pour relancer la culture du chanvre. La plupart du chanvre européen part dans le bâtiment, en panneaux d’isolation. Il faut laisser le temps à la filière textile de se mettre en place. Et relocaliser la production en Europe, et en France en particulier. Si les surfaces de chanvre cultivées en Europe continuent de s’étendre et ont triplé en 4 ans, passant selon l’EIHA (European Industrial Hemp Association) de 8000 ha à 25 000 ha en 2015, force est de constater que c’est encore le marché des matériaux qui mène la danse. Pourtant la demande de chanvre textile est là : spécialisée dans le négoce de tissus en chanvre, la Cantate du Chanvre a multiplié par 10 ses ventes de produits en chanvre en 15 ans.  Née en 2002, cette entreprise vient d’être rachetée en octobre 2018 par Macasports, fournisseur de tissus techniques et de tissus à valeur ajoutée pour l’événementiel, les sports artistiques, les spectacles. « Nous voulons nous démarquer avec des produits différents. L’offre de tissus écologiques correspond à notre vision. Cette nouvelle offre en chanvre complète notre offre de tissus en coton bio  », explique Caroline Rousset, PDG de la société qu’elle a créée il y a 8 ans. Le chanvre reste cependant une fibre chère avec un prix, 3 à 4 fois supérieur à celui d’un coton bio. Trois filatures européennes travaillent déjà le chanvre au mouillé, une technique de filature avec immersion dans l’eau à 60° et trempage qui permet d’obtenir des fils plus fins pour l’habillement. Certains filateurs se tournent vers des alternatives moins coûteuses avec des mélanges de coton bio et chanvre comme l’Espagnol Intercot qui proposent plusieurs fils de Nm 5 à Nm 12. Reste encore tout un travail de marketing à faire pour redorer l’image du chanvre qui a tout pour plaire : une résistance qui empêche le vêtement de se déformer, un toucher similaire à la bourrette de soie avec une douceur qui s’accentue au fur et à mesure des lavages.

 

 

Retrouvez l’ensemble de notre gamme de tissus bio :

Nos produits tissus bio

Articles Similaires

Comment entretenir vos tissus ?

Comment entretenir vos tissus Hologrammes et paillettes ?

tissu matelassé - macasports

Le tissu matelassé va vous surprendre !

On utilise souvent le tissu matelassé pour faire des doublures....

Les avantages des vêtements en tissu chanvre

Le chanvre n’a besoin d’aucun intrant de synthèse pour sa...